C'est douloureux...

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

    Je relisais mes anciens articles et je suis tombée sur "Pourquoi le changement est si douloureux". Et en fait, cela a refait un tilt en moi. 

    Revenons un peu en arrière. 

    Cette nuit, j'ai passé une nuit horrible . Entre cauchemars et rêves en tout genre, je fus complètement secouée.

     

     

     

    En général quand je fais des rêves ainsi c'est qu'il se passe quelque chose de fort dans ma vie. Je traverse des moments qu'on peut qualifier de difficiles pour certains , mais de faciles pour d'autres.

    Et c'est là que je veux en venir. 

    La notion de dur, de souffrance est relative à chacun. J'ai fait une rencontre qui a fait écho en moi il y a peu. Cette personne me disait, je suis résistante à la douleur et j'en suis fière.

    Et naturellement, je l'ai félicité... Et pourtant, peut on vraiment être fière de ne pas ressentir la douleur?

    Cette notion de douleur m'interroge encore plus ces derniers temps.

    Alors, dans cet article, je voulais partager avec toi 3 points sur ma manière de voir la douleur comme un signe porteur de message... ou pas. 

     

     

    Point 1 : LA DOULEUR EST UNE EXPERIENCE

    Si on regarde la définition de la douleur sur wikipédia, voici ce qu'on trouve "La douleur est une « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable », une sensation subjective normalement liée à un message, un stimulus  transmis par le système nerveux".

     

    Dans cette définition, la première chose qui me marque c'est le fait de définir la douleur comme une expérience. Pour moi, une expérience c'est quelque chose qu'on vit mais aussi et surtout, quelque chose sur laquelle on peut prendre de la hauteur et du recul. L'idée n'est pas de minimiser la douleur " mais de la considérer comme quelque chose d'informatif. 

     

    Alors pour le corps, cela peut signal un dérèglement, un inconfort et plus communément une maladie. Pour les émotions ou le mental, il peut être révélateur d'une "leçon" à tirer d'une expérience ou tout simplement d'une information à observer sans forcément avoir à passer à l'action derrière.

     

    Pour illustrer mon propos, je souhaitais te partager cette expérience que je vis ces derniers temps.

     

    Je ressens une douleur émotionnelle forte face à une situation que je ne comprends pas. Je passe par des phases de colère, d'apaisement, d'extrémisme et de tristesse. C'est très douloureux et pourtant cela me dépasse. Il s'agit d'une situation que je comprends pas et qui me dépasse. J'ai lutté au début. Je me suis mise à l'action, chose que je sais parfaitement faire, mais résultat des courses, c'est pire qu'avant. Et finalement, j'ai décidé de prendre du recul et de réfléchir à ce qui n'était pas résolue en moi pour qu'une situation si banale et si petite par rapport à mon quotidien me touche à ce point. 

     

    Je n'ai pas la réponse. Mais ce que je sais c'est que j'observe, je constate et j'accepte que cette situation soit comme ça. Cette acceptation qui n'est pas du tout de mon tempérament, est difficile mais finalement salvatrice et me permet dans un sens d'avancer. 

     

    Point 2 : LA DOULEUR EST SUBJECTIVE

    La douleur est propre à chacun. Elle est subjective. Ici, il y a deux points que je voulais te partager :

    - Pour une même douleur, chaque personne va la sentir différemment,

    - Pour un même évènement, pour certains ce sera douloureux et pour d'autres non.

     

    Pour le premier point, on va parler d'intensité. L'intensité va être en fonction de différents points qui sont la personnalité de la personne, son vécu, ses expériences mais aussi son objectif de vie ainsi que le contexte.

     

    Je vais mettre ensemble la personnalité, le vécu et les expériences. Ces points sont différents mais, en commun, ils vont être liés à ce qui fait le SOI de chacun. Et ce soi forgé va permettre de réagir plus ou moins différemment à l'information de la douleur. Mais ce fameux SOI est aussi révélateur de différents composants dont je parle beaucoup en ce moment : l'amour de soi, la confiance de soi, l'estime de soi, etc... Et ces derniers points vont indéniablement jouer sur le niveau de douleur. 

     

    Après avoir fait ce point sur SOI, on va parler de l'objectif de vie. Dans mon métier d'accompagnement, je rencontre beaucoup de personnes face à la maladie. Et je suis à chaque fois bluffée de la force de certaines personnes face aux douleurs. Je les vois souriants, joyeux, en paix.

    Le secret? c'est cette niaque de vivre et de suivre leur objectif de vie. Cet objectif de vie répond à la question "Qu'est ce que je veux pour moi" . Et quand on sait répondre à cette question, on ne subit plus la douleur mais on prend le dessus. C'est là toute la différence.

     

    Pour finir, ce fameux contexte. Le contexte est encore plus subjectif que la douleur. Je pense ici à l'entourage. Pour certaines personnes, être bien entouré est très important. Pour d'autres être entouré est étouffant. On peut faire le même parallèle avec le matériel. Combien de fois ai-je entendu "Je ne peux pas vivre sans ceci ou cela" et qui finalement , s'en passe très bien? Oui, le contexte est subjectif: il n'y a pas de contexte idéal. Cependant, la manière dont on va accorder de l'importance à ce contexte est incontestable.

     

    Pour le second point,  on va parler de la manière dont un évènement ou un stimili va atteindre une personne. Certaines personnes vont être touchées et d'autres non. Sur ce point, on a souvent tendance à juger. Et qui est notre premier juge ? C'est soi -même. C'est nous même qui nous portons le pire des jugements. Combien de fois se dit on: ce n'est pas normal? Je te laisse répondre à la question. 

     

    Point 3 : LA DOULEUR N'EST PAS OBLIGATOIRE POUR AVANCER

    il ne faut pas non plus tomber dans le travers de la recherche de douleur systématique. Des fois, quand on n'a pas mal, on se dit ce n'est pas normal. Je pense à toute cette croyance où on dit qu'il faut souffrir pour avoir quelque chose. Cela te parle si je te dis "il faut souffrir pour être belle"? Moi en tout cas , je l'ai tellement entendu... surtout pour ma chevelure et mon poids. Et pour une fois dans ma vie, j'ai perdu 22 kg sans aucune souffrance physique. 

     

    Nous ne sommes pas obligés de ressentir de la douleur pour  sentir qu'il se passe quelque chose.

     

    Pourquoi vouloir à tout prix souffrir ? Souvent , c'est parce qu'on a besoin de se rassurer. C'est comme une espèce de croix de validation ou un espèce de pacte avec soi. Cela a l'air bien comme cela mais en réalité, n'oublions pas que la douleur est désagréable mais aussi et surtout, cela nous enferme dans une espèce d'attente non satisfaite. 

     

    Ce que je veux t'inviter à faire c'est avant tout d'accueillir. Accueillir ce qui se passe avec un oeil neuf, un regard avec une prise de hauteur. 

    Une fois que nous sommes dans l'accueil, nous créons cette ouverture vers plus de merveille. 

    Je te souhaite de recevoir pleins de belles choses et bien au-delà.

    Zara 

     

     

    Zara NY HERIARIVONY

    Sophrologue Certifiée RNCP

    Praticienne Energétique

    Coach

    Experte dans l'accompagnement des personnes stressées et angoissées qui veulent s'en libérer pour vivre une vie avec plus de sens

    Reçoit sur rendez-vous par Doctolib

    Téléphone: 06 95 89 72 34

    sophrozara@gmail.com 

    SIRET 82886083300015

     

     

     

    A domicile

    Déplacement à domicile 

    15€ en Ile de France 

    Sur devis pour la province

     

     

    En Cabinet

    Cabinet MAXSENSS Bussy 

    1 passage Alexandre MORET

    77600 BUSSY SAINT GEORGES

    RER A

    Parking Place Champollion

     

    Cabinet MAXSENSS Lagny

    97 rue Saint Denis

    77400 LAGNY SUR MARNE

    Parking Cinéma - Vinci

     

    Cabinet St Germain 

    19 rue Renaud de Giresme

    77860 Saint Germain Sur Morin

    Parking Leader Price 

    En virtuel

    Skype 

    Facetime

    Whatsapp

    Rdview live

     

    Designed by ©nhtms

    Citations in Slide Home are by Confucius.

    Copyright © 2017 Zararivony NY HERIARIVONY . All rights reserved.

     

    Search